Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

La lutte est d’autant plus nécessaire pour la défense des intérêts des Réunionnais

AJFER 2LYL6539"Le gouvernement a décidé de supprimer le Revenu Supplémentaire Temporaire d’Activité (RSTA). Le mois de juin commence mal pour les 40 000 bénéficiaires de ce dispositif, des travailleurs pauvres.


L’AJFER-Nou Lé Kapab dénonce cette décision qui, d’une part, va à l’encontre des populations les plus précaires, déjà fortement touchées par la crise, d’autre part est indigne d’un gouvernement qui se dit de gauche, progressiste et qui s’est par ailleurs engagé à agir pour les jeunes.

 

Les jeunes et les femmes sont en effet les plus concernés par ce dispositif. Ils sont aussi les plus touchés par l’emploi précaire et le chômage. La suppression de ce revenu supplémentaire risque de plonger de nombreux foyers dans une situation financière extrêmement préoccupante et dangeureuse : 100 euros par mois, c’est souvent l’équivalent approximatif du maigre budget consacré à l’alimentation.

 

Le contexte économique et sociale est loin d’être au beau fixe. Les récentes mobilisations, grèves et manifestations mettent en évidence un système arrivé à bout de souffle.

 

Les derniers chiffres du chômage dans l’île ne sont pas plus rassurants : en un an, le nombre de demandeurs d’emploi chez les femmes a augmenté de 9 % et de 7,3% chez les jeunes de moins de 25 ans. En avril 2013, près de 103 370 femmes et jeunes (toutes catégories) sont à la recherche d’un emploi. La Réunion connait le plus fort taux de chômage de France et d’Europe. C’est sans compter les milliers de Réunionnais découragés qui ne se rendent même plus au Pôle Emploi et qui ne bénéficient d’aucun soutien, ni d’aucune aide.

 

La situation est de plus en plus insupportable et ne pourra à coup sûre, durer éternellement.

 

Face à la réalité sociale, la décision du gouvernement est en totale inadéquation et relève même de l’inconscience mais elle met aussi en exergue l’incapacité de nos dirigeants, particulièrement nos parlementaires, à faire entendre et à défendre les intérêts des Réunionnais au niveau national. Ce constat, grave, est alarmant.

 

Au lieu de faire la guerre aux travailleurs pauvres, nos dirigeants feraient mieux de s’atteler à faire la guerre au chômage de masse.

 

L’AJFER-Nou Lé Kapab rappelle sa proposition de « Priorité à l’embauche des Réunionnais ». Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la bataille contre le chômage. A situation exceptionnelle, nous appelons à des mesures exceptionnelles. Des propositions pour son application ont déjà été faites, l’ingrédient principal qui manque est de tout évidence, la volonté politique.

 

La mise en place du RSTA a été acquise par la mobilisation massive du peuple en lutte. Sa suppression aujourd’hui nous rappelle la nécessité d’un rapport de force, le rassemblement autour de la lutte pour la défense des intérêts des Réunionnais. C’est une exigence pour le maintien des droits acquis et l’obtention de nouvelles avancées sociales."

Commenter cet article