Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Branle-bas de combat ce matin devant les locaux de l'Agorah (Agence pour l'observation de la Réunion, l'aménagement et l'habitat). La raison ? L'Ajfer, la CGTR et l'ARCP se sont mobilisées pour demander à sa présidente, Fabienne Couapel-Sauret, où en était le processus de recrutement du futur directeur de l'Agorah. Depuis plus de 6 mois, ce recrutement est au coeur des débats portant sur la préférence régionale à l'embauche (voir ici : Agorah: Une nomination qui fait grincer des dents... ). 

divers 7398


Après avoir obtenu le non recrutement de Mireille Rius en avril dernier, l'Ajfer, avec à sa tête Gilles Lerperlier, demande à ce que le processus de recrutement soit "transparent" et qu'à compétence égale soit préférée l'embauche d'un Réunionnais ou d'une Réunionnaise. Après avoir interpellé par courrier l'Agorah, les associations sont montées au créneau ce matin pour demander à être reçu par Fabienne Couapel-Sauret et connaitre l'état d'avancement du nouveau processus de recrutement d'un directeur. 
 

Plusieurs minutes ont été nécessaires pour qu'une délégation soit formée (8 membres au total) et soit reçue par la présidente de l'Agorah. "Si nous n'avions pas mené la lutte, nous aurions aujourd'hui une personne extérieure à la tête de l'Agorah. On aurait eu madame Rius malgré la politique du président de Région concernant en priorité l'embauche de réunionnais", a expliqué Gilles Leperlier. Une entrevue d'une demie heure au cours de laquelle Fabienne Couapel-Sauret a affirmé que la fiche de poste, en vue du recrutement, sera diffusée d'ici une semaine dans la presse. "A compétence égale, l'embauche d'un Réunionnais sera privilégié" a-t-elle souligné en face de la délégation. 
 

A la sortie, les associations ont parlé de "victoire" mais promettent de rester très vigilant quand à la suite donnée à ce recrutement.

Retrouvez la vidéo sur le site de Zinfos974
31 Octobre 2012 . Julien Delarue. Zinfos974

Commenter cet article