Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

« Chers(es) Réunionnais(es)

A chaque jour suffit sa peine et pourtant, à La Réunion, cela fait des décennies que cela dure. Chaque jour, on voit des Réunionnais se mobiliser pour sauver leurs emplois ou pour avoir un emploi.

541815 584062471618623 1984978500 n

Jusqu’à quand est-ce que l’on va laisser notre peuple dans la pauvreté et le chômage, alors que de l’emploi existe dans notre île, mais échappe aux personnes de La Réunion ? Que faut-il aux responsables politiques et économiques pour comprendre que la situation n’attend plus et impose des mesures concrètes et urgentes pour la Priorité à l’embauche des Réunionnais ?

Le gouvernement vient de missionner le Député Patrick Lebreton afin de mener une étude sur la régionalisation de l’emploi dans les secteurs public et privé. Cette initiative est à saluer, mais elle ne pourra suffire à elle-même.

La question de l’emploi à La Réunion dépasse nos différences, les clivages politiques et appelle au rassemblement pour peser tous ensemble sur les décisions à venir.

Ensemble, nous pouvons le faire, c’est pour cette raison que nous appelons au rassemblement pour la Priorité à l’embauche des Réunionnais le lundi 20 mai 2013 à 10h00 devant la Préfecture à Saint-Denis.

Notre avenir est commun. Toutes et tous, avec nos avis, nos expériences, nous pouvons et devons agir. Ce n’est plus le moment de faiblir, mais de s’unir pour que les choses changent réellement. Nou lé kapab pou nout péi !

 

Pour l’AJFER-Nou Lé Kapab. Gilles Leperlier  »

Lettre ouverte à tous les Réunionnais(e)s

Commenter cet article

NOUTE NASYION 14/05/2013 12:31


Si nou lé capab, i fo batay pou noute dignité !


Le seul combat logique pour libérer le peuple Réunionnais c'est le bon vers l'indépendance ! Le peuple est opprimé, écrasé, méprisé par le colonislisme Français !


Nous ne devons pas vendre nos savoirs faire, notre talent, nos expériences à des patrons qui nous considérent comme sous citoyen, nous devons arracher la liberté pour notre peuple ! 


Montrer pate blanche, CV, cheveux lisse, peau pas trop noire à des patrons zoreys me rappele la vente d'esclave sur le marché jadis ! 


A force de sucer la sueur de nos ancêtres pour voir s'il n'a y avait pas de maladie sur les futurs travailleurs dociles ! Il nous manque aujourd'hui cette sueur, cette sueur provenant du courage
d'élever à la force de nos bras et non sous la menace de la fin de l'assistanat, un pays bati par le Réunionnais pour le Réunionnais !


Il nous manque cette sueur qui a séché de nos fronts, tels l'assistanat venant noyé la dignité des Réunionnais condamné à la misère et à la précarité !


Cette sueur est notre valeur, ne la gâchons pas pour le plus grand bonheur des patrons et de l'administration qui contrôlent notre Réunion !

AJFER - Nou Lé Kapab 07/06/2013 12:23



Bonjour, 


Nous vous remercions pour votre commentaire. 


L'Histoire nous montre que seule la lutte paie. Mais cette lutte doit se faire dans le respect et surtout la non violence car face à la violence on reçoit
généralement de la violence. Nous tenons à éviter toute insurrection pour au contraire créée les conditions d'une mobilisation générale pour l'embauche des Réunionnais. Cette mobilisation peut se
traduire dans différents actes, dans l'unité et la concertation.


Comme vous le dites, le peuple doit reprendre ses pouvoirs et imposer à nos dirigeants sa volonté, afin de ne plus subir la mobilité, la violence physique et morale
et entre autre les inégalités. Le pouvoir au peuple! 


Nous ne voulons pas diviser la société, comme certains aiment à le penser et à le dénoncer. Pour nous, une personne formée à La Réunion a le droit de travailler à La
Réunion. Pas de différence: blanc, noir, jaune, vert, mauve, femme, homme, jeune, vieux, handicapé, de confession religieuse.... L'égalité est aussi une liberté qui nous est chère. 


Le patronat doit aujourd'hui prendre conscience que sans travailleurs, il n'y a pas d'activité et encore moins de bénéfices. 


Le courage vient avec la compréhension des difficultés que traverse La Réunion et notamment ceux qui recherchent un emploi. Informer, sensibiliser, dialoguer, se
concerter permettront à tous les Réunionnais(e)s de se rassembler pour mener la lutte.


Notre société est devenue individualiste, car utile aux capitalistes, qui peuvent ainsi diviser la société et régner en maitre. Parler d'assistanat, c'est faire le
jeu de ces capitalistes qui veulent nous opposer, l'unité est la clé.  


Nou tien bon, nou largue pa! 


Cordialement, l'équipe de l'AJFER-Nou Lé Kapab