Publié par AJFER

La présidente de l’Agorah, Fabienne Couapel-Sauret, vice-présidente de la Région,compte remplacer son directeur Philippe Jean-Pierre par une personne de métropole. Une décision qui fait désordre d’autant que Didier Robert, président de la Région, a annoncé en début d’année, sa volonté de faire avancer les choses en matière d’emploi local.

 

L’agence pour l’observation de l’aménagement et l’habitat de La Réunion (AGORAH) est une instance partenariale dont la Région, le Département et l’Etat sont des membres de Droit. Philippe Jean-Pierre, professeur réunionnais, était à la direction de l’AGORAH et a démissionné. Mais il a visiblement été poussé vers la sortie : un geste purement politique, puisque Philippe Jean-Pierre est conseiller régional dans le groupe de l’Alliance. Et c’est une personne venue de l’extérieur, Mireille Rius, qui a été nommée comme nouvelle directrice de l’AGORAH par Fabienne Couapel-Sauret (ex-élue RPR à la mairie de Béziers). "N’y aurait-il pas de Réunionnais apte à diriger une telle agence ?", s’interrogent plusieurs interlocuteurs dénonçant cette "préférence métropolitaine". Mme Rius doit prendre ses fonctions le 16 avril. Il y avait pourtant trois Réunionnais dans les candidats à ce poste ? Beaucoup voient "un sacré pied de nez" aux discours du président de Région sur la préférence régionale. "On y aurait presque cru quand le président UMP de la Région Réunion nous annonçait poing levé en ce début d’année sa volonté de faire avancer les choses en matière d’emploi local. Bien malheureux celui qui aura cru car, après les paroles, les actes", fait remarquer l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à la Réunion).

 

PROVOCATION

 

Face à l’accueil de cette nouvelle directrice, venant tout droit de métropole, l’AJFER affirme que "les candidatures, les compétences et les qualifications locales ne manquent pas sur l’île pour occuper cette responsabilité". Elle ironise : "A diplômes et compétences égales, les Réunionnais formés par l’école de la République ne feraient donc pas l’affaire !" L’AJFER rappelle qu’elle demande depuis des années, "qu’à diplômes et compétences égales, la priorité soit donnée aux Réunionnais dans l’embauche locale et cette revendication est exigée d’une part, face à la pénurie d’emplois qui frappent notre île et d’autre part, parce que l’émancipation et le développement de notre île ne peut se faire sans son peuple". Elle parle de" provocation" dans cette affaire. "Ça suffit les belles promesses sans lendemain. Que le ou la dirigeant(e) qui n’a pas pour préoccupation première l’emploi des Réunionnaises et des Réunionnais s’en aillent !" L’AJFER demandera un entretien avec la présidente de l’AGORAH afin de faire toute la lumière sur ce dossier et se réserve par ailleurs le droit de "mener des opérations sur place afin de dénoncer cette confiscation traditionnelle de l’emploi aux Réunionnaises et aux Réunionnais". "

 

Juliane Ponin-Ballom. Journal de l'île de la Réunion, 24 mars 2012

 

Commenter cet article

Bast 24/03/2012 15:21


C'est assez choquant de constater qu'une discrimination du type de la honteuse préférence nationale du FN soit mis en avant par des militant qui se revandiquent des valeurs de gauche....la
réunion est un département français, instituer la préférence réginoale est dangereux pour l'entretient et le développement de l'île...ne dit t"on pas que la france tire sa richesse de son
immigration, de son apport de compétence de vision nouvelle de sa diversité etc... ?  l'expérience sur un cv est bien plus riche et importante que les diplômes (il n'y a qu'à regarder
n'iimporte quel annonce pour s'en convaincre...) les diplôme qui ne vâlents de toute manière plus grand chose...l'intégration des jeunes est un problème majeur mais c'est plus un probléme de
génération (papyboomer ayant spolier leur enfant et surtout les peitit enfant à payer et assurer leur situations sur le dos des jeunes (retraite à crédit, retraité suel catégoie socio à ne pas
être impacté et participer à l'effort de sauvetage des retraites alors qu'on emrunte déjà pour payer les retraites actuelle et qu'il faudra encore rallonger la durée ou augmenter les
cotisations...aujourd'hui on parle d'un jeune chef d'entreprise de 35 ans......l'assemblée nationale est une assemblés de retraités. La précarité jeunes contre les cdi des vieux, du coup pas
d'expéreince et de première chance...c'est en bossant qu'on aprends...la formation initiale (même à bac plus 5 n'ensigne que l'initiation à un métier...Je suis choqué que des militant de guahce
adhére à des valeur empreint de xénophobie...à moins que le probléme tient à une nationalité réunionaise...pourquoi les loi de la république ne serait pas applicable à un département français!
Qui est réunionais ? existe-t'il un carte d'indetité réunionaise..quel critères...ç'est gloauque dès qu'on comence à réfléchir aux application d'une telle "préférence".


Promouvoir et développer l'emploi à la réunion : pas d'octroi de mer sur les produits péi, campagne de promotion des produit et du acheter local qui du coup ne part pas dans les fond de pension
et fond boursier...mais entretient car plus d'argent pour l'investissent, les impot locaux, taxe etc...lesemployé et le patron dépenseront localement etc...c'est un cercle vertueux.


 

AJFER 26/03/2012 20:33



- C'est assez choquant de constater qu'une discrimination du type de la honteuse préférence nationale du FN soit mis en avant par des militant qui se revandiquent des valeurs de
gauche....


Voir le FN partout est assez choquant. La priorité à l'embauche des Réunionnais n'a rien de discriminant. A partir du moment ou La Réunion créé des richesses sur son territoire, il est logique et
normal que l'on emploie des jeunes formés à La Réunion, de quelques race, couleur, sexe, langue ou religion soient-ils. 


 


- la réunion est un département français, instituer la préférence réginoale est dangereux pour l'entretient et le développement de l'île...ne dit t"on pas que la france tire sa richesse de
son immigration, de son apport de compétence de vision nouvelle de sa diversité etc... ? 


La Réunion est un département française, depuis 1946, pour rappel historique. De fait, les habitants du département ont les mêmes droits que tous les autres départements métropolitains. Ce qui
inclut l'égalité sociale  (obtenue en 1988)  et économique (sans la présence des monopoles). Car La Réunon subit les monopoles pétroliers et agroalimentaires, c'est un fait avéré et
reconnu par les institutions de la République, notamment l'Assemblée Nationale, voyez le rapport sur les produits laitiers dans lesquels il y a deux fois plus de sucre qu'en métropole, faute au
monopole des sociétés laitières, qui fixent leurs prix. De plus, pour exemple, Danone fabrique près de 200.000 yaourts dans son usine au Port, pouruoi payons nous les produits au mêmes prix que
ceux importés? 


La France tire sa richesse de son immigration, oui. Mais comment traite-elle les cerveaux et travailleurs d'origine étrangère, qu'elle considère comme immigrés et non expatriés comme il se le
doit. De plus, les français d'origine étrangère et les expatriès sont méprisés. Voyez le nombre de sans papiers exploités par la République, l'islamophobie contre les français d'origine
maghrébine ou africaine, ou le racisme envers les Roms, les Roumains, les ouvriers du BTP venus de Bulgarie, Roumanie, Portugal qui sont méprisés économiquement, socialement, alors qu'ils
produisent de la richesse. La reconnaissance des crimes faits contre les expatriès et contre les français d'origine étrangère doit être faite et légiférée. A La Réunion, il n'y a pas
l'immigration que connait la métropole ou Mayotte. L'immigration comme vous l'entendez n'a pas cours dans la reflexion des membres de l'AJFER. Ne vous trompez pas de débat, ni de cible. 


 


- l'expérience sur un cv est bien plus riche et importante que les diplômes (il n'y a qu'à regarder n'iimporte quel annonce pour s'en convaincre...) les diplôme qui ne vâlents de toute
manière plus grand chose...


Les diplômes ne valent plus grand chose parce que le système éducatif aujourd'hui est défaillant. Cette réalitité concerne toute la République Française. La Réunion a la plus jeune académie de
France, son système est encore jeune et demande des ajustements. Mais surtout, les formations universitaires et professionnels doivent répondre aux besoins de l'économie réunionnaise, ce qui
permettrait aux lycéens et étudiants de ne pas quitter leur département. 


Quant à l'expérience sur un CV, navrée de nous rappeler que Nicolas Sarkozy avait décidé les CV anonymes pour valoriser l'expérience et les diplômes sans distinction de race, couleur, sexe,
lanque et religion. Ce CV anonyme n'a jamais rien changé, car non appliqué. Un jeune qui habite le Chaudron aura plus de difficultés à trouver un emploi qu'un jeune qui habite Saint-Denis Ville.
Aujourd'hui, le marché du travail est bloqué par différents mécanisme de copinage et de stéréotypes contre les jeunes, notamment les Réunionnais d'origine Mahoraise qui en savent quelque chose.
L'expérience ne fait pas tout, un jeune avec expérience n'aura pas de travail car il n'est pas diplômé. Un jeune diplômé n'aura pas de travail parce qu'il n'a pas d'expérience. Le cercle vicieux,
qu'il faut briser pour que les jeunes aient leurs chances. C'est tout ce que nous demandons. 


 


- l'intégration des jeunes est un problème majeur mais c'est plus un probléme de génération (papyboomer ayant spolier leur enfant et surtout les petit enfant à payer et assurer leur
situations sur le dos des jeunes (retraite à crédit, retraité suel catégoie socio à ne pas être impacté et participer à l'effort de sauvetage des retraites alors qu'on emrunte déjà pour payer les
retraites actuelle et qu'il faudra encore rallonger la durée ou augmenter les cotisations...aujourd'hui on parle d'un jeune chef d'entreprise de 35 ans......


Les jeunes n'ont pas à être intégrés. Ils font partie du système (marché du travail, innovation, création d'entreprise), il y a simplement des personnes qui les excluent, marginalisent ou les
empêchent d'avancer. Tout est fait aujourd'hui pour écraser le peuple, qu'il soit jeune ou vieux. Des retraites de misère payer par des jeunes qui ne travaillent pas. A terme cet engrenage aura
des conséquences. Car faute d'activité comment payer les retraites? De plus, la retraite à 60 ans est la solution pour permettre aux jeunes, grâce à l'expérience des anciens de travailler, et
pour beaucoup de s'apanouir dans des métiers qu'ils ont choisit et non qu'ils subissent. 


Les jeunes n'ont pas de facilité pour créer leur entreprise. La lourdeur administrative et les contraintes budgétaires font qu'il devient difficile de créer. L'auto-entreprenariat n'a servit qu'à
ceux qui avaient déjà les moyens de créer. Mais ceux qui veulent par leur volonté, leur dynamisme et leur travail créer, ne peuvent rien ou très difficilement. Ce problème majeur peut être
résolu, mais aucun dirigeant n'a la volonté de changer les choses. Pourquoi donner la place aux jeunes quand les mêmes conservent certains secteurs économiques. 


 


- l'assemblée nationale est une assemblés de retraités. La précarité jeunes contre les cdi des vieux, du coup pas d'expéreince et de première chance...c'est en bossant qu'on aprends...la
formation initiale (même à bac plus 5 n'ensigne que l'initiation à un métier...


L'AJFER milite pour le non cumul de mandat mit en place depuis plus d'une cinquantaine d'année. La France qui aime tant la démocratie chez les autres ne l'applique pas chez elle. Quelle
démocratie quand ni les femmes, ni les jeunes ne sont représentés dans les grandes institutions de la République. Comment l'action politique peut elle être juste si la moitié de la population est
oubliée, abandonnée. De même, l'immigration qui apporte beaucoup à l'économie doit aussi apporter à ceux qui décident de venir travailler dans la République. Le droit de vote aux étrangers est la
solution pour une démocratie juste et représentative. Une personne travaillant en France, qui cotise, a le droit de voter, a le droit de toucher les assedic. Pourquoi peuvent ils apporter de la
valeur et la République ne leur en donne-t-elle pas? 


 


- Je suis choqué que des militant de guahce adhére à des valeur empreint de xénophobie...à moins que le probléme tient à une nationalité réunionaise...pourquoi les loi de la république ne
serait pas applicable à un département français! Qui est réunionais ? existe-t'il un carte d'indetité réunionaise..quel critères...ç'est gloauque dès qu'on comence à réfléchir aux application
d'une telle "préférence".


On en vient au fond de votre reflexion et de votre analyse sur l'AJFER qui n'a à aucun moment dit ou même laissé entendre qui était réunionnais et qui ne l'était. Peuple né de l'engagisme et de
la colonisation, La Réunion est issue des pays de la zone que sont la Chine, l'Inde, l'Afrique, Madagascar, l'Europe et les Seychelles. Toutes personnes ayant étaient formées à La Réunion a le
droit à un emploi. Sans distinction aucune de race, couleur, sexe, langue ou religion. La démocratie, la liberté, l'égalité et la fraternité sont des notions chères à l'AJFER et à La Réunion. De
plus, nous n'avons à aucun moment employé le terme de "préférence" comme vous l'utilisez. Nous vous invitons donc à consulter notre site, vous y trouverez les différentes actions menées, les
discours tenus et les documents de travail proposés depuis deux ans. 


Cordialement. L'AJFER