Publié par AJFER

 L'ARCP et l'AJFER en colère contre le Parc national

La délégation de l’ARCP et de l’AJFER attend un nouveau rendez-vous avec la direction du Parc national des Hauts (Photo : Ludovic Laï-Yu).

Après plusieurs rendez-vous ratés, l’Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté (ARCP) et l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à la Réunion (AJFER) espéraient échanger hier avec la direction du Parc national des Hauts. Au menu : la question des recrutements au sein de l’institution, un sujet qui a défrayé la chronique il y a encore quelque temps à propos du nombre de Réunionnais présents dans l’équipe. “Le Parc national des Hauts ayant pour mission de promouvoir le patrimoine de la Réunion ici et ailleurs, il nous semble logique que ce travail puisse être effectué par des locaux, d’autant que la situation dans laquelle se trouve notre île notamment en matière de chômage doit encourager l’embauche et la valorisation de la matière grise locale”, explique Jean-Hugues Ratenon.

 

Mais voilà, le rendez-vous fixé à 11h a été retardé à 11h30. Et à l’heure de la rencontre, la directrice a fait part de son souhait de voir M.Ratenon en tête à tête. Une attitude que regrettent les deux associations. “Même si nous sommes ouverts au dialogue, nous ne pouvons tolérer un tel manque de respect envers les organisations et les militants présents. C’est pourquoi, à l’arrivée de la directrice, nous lui avons indiqué notre désaccord sur les méthodes employées qui ne sont pas, selon nous, propices à un dialogue respectueux et constructif”, indique le porte-parole qui attend maintenant un nouveau rendez-vous avec la direction du Parc national.

 

J.P-B, Clicanoo.re, le 17 mars 2011, lien

Commenter cet article