Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Suite à la décision du Premier ministre de missionner Patrick Lebreton sur la question de l’emploi local, l’Ajfer (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à la Réunion) renouvelle sa demande d’entrevue avec le député. 


67926 576190295739174 1078140980 n

 

“Nous rappelons que le chômage, la mobilité forcée et la fuite des cerveaux pénalisent l’avenir de La Réunion. Dans un tel contexte, nous réitérons notre demande d’audience auprès de Patrick Lebreton, envoyée le 18 janvier dernier, afin de lui faire part de nos inquiétudes et de nos propositions sur la priorité à l’embauche des Réunionnais ?, indique Gilles Leperlier, dans un communiqué publié hier.

 

“La jeunesse réunionnaise est victime de mesures politiciennes alors qu’elle est capable de travailler et de participer à la construction de son pays. L’utilisation massive des emplois aidés ou emplois précaires répondent en partie à l’urgence sociale, mais ne sont pas des solutions durables au problème du chômage de masse qui perdure depuis des années. La situation de l’emploi aujourd’hui traduit une précarisation du marché de l’emploi.

 

D’autant plus qu’il devient de plus en plus difficile pour un réunionnais de trouver un emploi stable et pérenne à la Réunion", conclut le syndicat*.

Journal de l'île de la Réunion. 15 avril 2013 

*Note de l'équipe de l'AJFER-Nou Lé Kapab. Nous ne sommes pas un syndicat mais une association militante, dont les axes sont l'emploi et la formation à La Réunion. 

Commenter cet article