Publié par AJFER

Après l’annulation de l’embauche d’une personne extérieure au poste de Direction de l’AGORAH, dans une lettre ouverte à la présidente de l’institution, Madame Fabienne Couapel-Sauret, l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion) souhaite connaître les suites données à la procédure de recrutement, rappelant encore une fois que des Réunionnais ont les compétences pour occuper ce poste.


<p>Manifestation de l'AJFER devant la Région. L'AJFER rappelle que les Réunionnais doivent avoir la priorité sur tous les postes à pourvoir à La Réunion, car nous aussi Nou lé kapab ! (photo d'archives)</p>

 

Manifestation de l’AJFER devant la Région. L’AJFER rappelle que les Réunionnais doivent avoir la priorité sur tous les postes à pourvoir à La Réunion, car nous aussi Nou lé kapab ! (photo d’archives)


 

Madame la Présidente,

Au mois d’avril 2012, la procédure de recrutement pour le poste de directeur(rice) de l’AGORAH s’est arrêtée suite à la mobilisation de l’AJFER et différentes organisations, entrainant le refus du Conseil régional de signer l’agrément nécessaire à l’embauche d’une personne venant de l’extérieur.


Pour rappel, le Président de la Région avait alors confirmé les dires des organisations qui s’étaient mobilisées sur le sujet, à savoir : « Il y a, à La Réunion, des compétences pour assumer ces responsabilités ».


Plus de trois mois se sont écoulés depuis et la période électorale est terminée. Où en est la relance de la procédure de recrutement ?

 
Afin d’éviter que l’histoire se répète, des mesures ont-elles été prises ?

 
L’AJFER considère que tout doit être mis en œuvre pour que les modalités de recrutement soient connues du plus grand nombre et notamment accessibles aux personnes de La Réunion, compétentes pour occuper ce poste.


Le cas de ce recrutement est un cas d’école en matière d’embauche des Réunionnais, car l’institution dépend de collectivités qui se sont positionnées favorablement à l’emploi local. Nous estimons qu’il doit être exemplaire et transparent.


Il est donc urgent, Madame la Présidente, de relancer, dès maintenant, la procédure de recrutement pour le poste de directeur(rice) de l’AGORAH.


Pour l’AJFER, Gilles Leperlier, Président

Commenter cet article