Publié par AJFER

Dans un communiqué publié, ce mardi 25 octobre, suite à l’enquête annuelle de l’Insee sur l’emploi à La Réunion en 2011, l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion) demande que des mesures d'urgence soient prises pour lutter contre le chômage de masse dans l’île. Elle rappelle ses revendications, à savoir, la priorité à l'embauche des Réunionnais et des jeunes formés à La Réunion.
     
logoajfer2011«Alors que la situation des jeunes était déjà très préoccupante il y a un an avec 55,3% des actifs âgés de 15 à 24 ans au chômage, les résultats de cette nouvelle enquête nous prouvent que la situation est extrêmement grave et n'est plus acceptable», commente l’AJFER. 
Selon elle, avec 60% des jeunes à la Réunion qui sont au chômage, c'est une augmentation de 8,8 points en quatre ans. «Ils sont de manière incontestable les plus touchés. C'est toute une génération et la Réunion qui vont droit dans le mur. La problématique du chômage dans notre département est telle que la situation de La Réunion n'est comparable à aucun autre département de France et d'Europe», poursuit le communiqué. 
L'AJFER tient également à «condamner le silence, l'oisiveté et l'irresponsabilité des dirigeants politiques face à ce fléau». De ce fait, elle réclame «la transparence sur le recrutement à la Réunion, un état des lieux de la situation de l'emploi dans l'île, l'établissement d'un besoin prévisionnel en emplois dans notre département et ce pour les vingt prochaines années, un plan de formation pour que les jeunes à la Réunion puissent occuper les emplois disponibles dans l'île et l’adaptation du nombre de places aux concours en fonction des besoins réels de l'île».
L'AJFER indique qu’elle «ne restera pas les bras croisés». «Dans un premier temps, nous allons demander une rencontre avec le directeur de l'Insee et du Pôle Emploi afin d'avoir tous les éléments concernant le marché de l'emploi à La Réunion. Nous irons à la rencontre de toutes les forces vives de notre île afin de créer les conditions d'un rassemblement dans les semaines à venir en faveur de l'emploi à La Réunion », affirme-t-elle.
Enfin, dans la perspective des présidentielles, l’AJFER conclut : «Nous attendons de chaque candidat qu'il s'engage réellement sur la question de l'emploi à La Réunion».
IpRéunion, Mercredi 26 Octobre 2011, lien

 

Commenter cet article