Publié par AJFER

C’était la semaine bleue

N’y voyez aucun rapport avec la semaine consacrée au troisième âge puisque nous parlons là de politique. Constatons simplement que cette semaine a bien profité à l’UMP : outre cette interview d’Yves Ferrières dans le Jir, Didier Robert et Jacqueline Farreyrol ont eu droit à deux tribunes nationales avec les émissions de France Inter. Pas même un tout petit élu socialiste ou PCR pour apporter sa touche.

Ah si, le jeune Gilles Leperlier, de l’Alliance, a eu droit à un “son” concernant les inquiétudes des jeunes. Pas cool, France Inter : même pas un petit mot de Gilbert Annette, qui accordait le gîte et le couvert. Mais bon, l’honneur est sauf : Didier Robert a fait le boulot de la gauche en flinguant avec application des propositions de sa propre majorité.

D’abord sur l’assistanat et le RSA (“ce sont des éléments de caricature”, dixit Robert), puis sur la fermeture de classes (“c’est une erreur d’analyse et une erreur de jugement”) et enfin sur les niches fiscales (“ça n’est pas sérieux”). Quant à Jacqueline Farreyrol, elle a candidement indiqué que son parcours politique s’est fait “à (son) insu”. Didier et Jacqueline, il faut qu’ils se méfient : si ça se trouve, ils sont de droite à leur insu !

Présentez bringelle !

On vous voit venir : vous allez appeler ces bringelles “bringelles DSK”. Mais nous, c’est bien connu, élevons le débat. Voici donc des bringelles turgesçomembrées, achetées par ce monsieur sur le marché du Tampon. Cuisinières sensibles s’abstenir.

Dommages à l’hommage

Les morts pour la France en Indochine ont eu droit à un hommage solennel, jeudi, à Saint-Denis. Il manquait tout de même une gerbe à l’appel, celle du conseil général. Allez savoir pourquoi. Dommage. Tout autant que ces PV pour stationnement délivrés sur des voitures pourtant munies de macarons officiels fournis par l’Office national des anciens combattants.

Pardon ! pour notre manque d’humour

Comment le spécialiste de la polémique aurait pupasser à côté de “the” sujet qui alimente toutes les conversations ? La marque au diablotin vient de mettre en rayon un nouveau tee-shirt tournant en dérision l’affaire DSK, en parodiant la publicité pour M. Propre : “Mr Kahn, pour toutes vos tâches ménagères”. Seulement, quand on se permet de faire de l’humour avec un sujet aussi grave que le viol, mieux vaut avoir la vanne solide, surtout après le déferlement de plaisanteries graveleuses qui bourdonnent à nos oreilles depuis un mois. Pardon ! évitera sans doute pour une fois le chemin du tribunal, mais devrait être sanctionné par sa clientèle pour son manque d’inspiration.

Commenter cet article