Publié par AJFER

Par l'Organisation Internationale du Travail, lien

 

Select to magnify the imageNombreux sont les jeunes qui étudient ou ont un emploi décent...

 

Malheureusement, il y a aussi trop de jeunes qui n’ont pas accès à un travail décent. Un nombre important de jeunes sont sous-employés, au chômage, à la recherche d’un emploi, entre deux emplois, ont des durées de travail inacceptables, dans des emplois informels, intermittents et instables…


Le chômage et le sous-emploi des jeunes ont un coût social et économique élevé en termes de pertes de possibilités de croissance économique… et de sous-utilisation des investissements dans l’éducation et la formation...


Investir dans la jeunesse est source d’avantages pour les individus, les communautés et les sociétés. Le travail décent pour les jeunes libère des effets multiplicateurs dans l’économie comme dans la société en stimulant les investissements et la demande des consommateurs, ainsi qu’en resserrant et en stabilisant les liens sociaux entre les générations…Il permet aux jeunes de passer d’un état de dépendance sociale à l’autosuffisance; il les aide à échapper à la pauvreté et leur permet de contribuer activement à la société…

 

Résolution concernant l'emploi des Jeunes, Conférence internationale du Travail, 93ème session, Genève, 2005, pdf

Commenter cet article