Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Le coût élevé de la formation 

 

Lors de notre rencontre à La Possession, des personnes avaient dénoncé le coût élevé des formations, d'autant plus quand on a plus de 25 ans, "on paie tout de notre poche. On a droit à la formation, mais elle coûte extrêmement chère". Pour une autre personne, malgré les formations faites, "on ne peut pas non plus changer de travail, comme on le veut".  Pour Gilles Leperlier, président de l'AJFER-Nou Lé Kapab, il est indispensable de mettre en place "un accompagnement tout au long de la vie", pour permettre à chacun de se former, de trouver un emploi qu'il aime et de pouvoir changer de métier quand il le souhaite. Raison pour lesquelles, "il faut un interlocuteur unique". La priorité à l'embauche des réunionnais n'est plus un slogan, mais une vraie proposition avec des mesures qui l'accompagnent pour les personnes formées à La Réunion. Mais aussi pour tous les réunionnais qui souhaitent revenir travailler à La Réunion, ou ceux qui sont en formation à l'extérieur. 

 

Possession 5 11 13 (1)

 

Aider à la création d'entreprise 

 

Pour une dame, "j'ai envie de créer mon entreprise, m ais je suis paralysée, je n'avance pas parce qu'il n'y a pas d'aide. Mais aussi parce que je ne suis pas inscrite au Pôle Emploi depuis plus d'un an". Le président de l'AJFER-Nou Lé Kapab a réaffirmé la nécessité d'un accompagnement tout au long de la vie pour aider et soutenir les personnes qui souhaitent créer leur emploi et ainsi participer à l'activité économique de La Réunion. Nous demandons de la lisibilité concernant les subventions ainsi qu'une définition des actions et programmes des organismes, en charge de la création d'entreprise. Il s'agit également de favoriser l'entreprenariat en popularisant par exemple, les "Matinées des créateurs" de la CCIR ou encore les programmes d'information et de sensibilisation de la part des différentes organisations. Il faut aussi simplifier les démarches administratives afin de faciliter la création. 

 

Possession 5 11 13 (3)

 

Les déplacements, une épine à la recherche d'emploi 

 

"Le manque de transport n'est pas normal à La Réunion", s'est indignée une dame. "Les bus dans les hauts c'est une fois de temps en temps. C'est impossible de trouver un emploi", avec le réseau de transport en commun actuel. Il n'y a pas assez de bus ni de taxis et les horaires sont pénalisant pour ceux qui cherchent un emploi, comme pour ceux qui en ont un. En effet: pas d'emploi donc pas de transport - pas de transport, impossible de rechercher un emploi sur toute l'île. Nous proposons à l'AJFER-Nou Lé Kapab l'installation d'un réseau ferré, mais aussi mettre en place de vrais horaires de bus pour les jeunes et les salariés, ainsi que les personnes âgées et les personnes handicapées, avec des tarifs adapté aux situations financières de chacun. 

Commenter cet article