Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Selon l'Enquête Emploi de l'INSEE, publiée le 5 décembre 2012, le taux de chômage à La Réunion a baissé de 0,9 point par rapport à 2011 soit un taux de 28,9%. L'étude nous montre également que par l'augmentation des contrats aidés, le taux de chômage des jeunes est passé de 60% en 2011 à 56,3% en 2012. Enfin, l'enquête souligne une augmentation du découragement des demandeurs d'emploi qui abandonnent purement et simplement leur recherche d'emplois.

Pour l'AJFER - Nou lé kapab, l'enquête emploi de l'INSEE révèle des résultats en "trompe l'oeil" et ne reflète en aucun cas une amélioration de la situation économique et sociale dans notre île, et cela pour 3 raisons:

  • Le chômage de masse perdure dans notre île et touche principalement les jeunes. Avec 56,3% de chômage chez les jeunes, La Réunion reste parmis le premier département de France et d'Europe.
  • Le chômage (au sens de l'INSEE) diminue par l'augmentation du nombre de contrats aidés. On assiste donc à une précarisation de l'emploi à La Réunion. On a peut être diminuer les chiffres du chômage mais on a plus de personnes dans la précarité.
  • On assiste a une augmentation du découragement de la population en recherche d'emplois qui subit le désengagement des pouvoirs publics qui n'arrivent pas à leur apporter des réponses viables et durables.

La crise, la conjoncture actuelle aggrave encore un peu plus la situation mais on ne peut pas nier les causes struturelles de ce fléau.

Face à ce constat, que font nos dirigeants ? Prennet ils sérieusement conscience de cette situation, des conséquences qui en découlent? Prennent ils réellement leurs responsabilités ?

 

Pour aller plus loin, le dossier de presse de l'AJFER - Nou lé kapab

 

Commenter cet article