Publié par AJFER

COLLECTIVITÉS. Hier, devait être la journée de prise de fonction de la nouvelle directrice de l’Agorah, Mireille Rius. C’est le jour choisi également par une délégation de l’Ajfer-CGTR-ARCP-CFDT pour "manifester" devant la pyramide inversée, afin d’avoir la position du président Robert sur cette embauche non locale à la direction de l’Agorah. Une "manif" annoncée vendredi lors d’une lettre ouverte au président Didier Robert.


Sur une banderole déployée devant le portail de la Région bloquée quelques minutes, on pouvait lire : "Nou lé kapab. Priorité à l’embauche des Réunionnais".


"L’objectif porté par la Région Réunion de régionaliser l’emploi à la Réunion, doit être accompagné de moyens conséquents et adaptés afin d’arriver à cet objectif", avaient indiqué Gilles Leperlier, président de l’Ajfer (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à la Réunion), Ivan Hoareau (CGTR), Jean-Pierre Rivière (CFDT) et Jean-Hugues Ratenon (ARCP) dans une lettre commune. Au passage, ils regrettaient le refus de Fabienne Couapel-Sauret de les recevoir. La vice-présidente de la Région et présidente de l’Agorah n’a visiblement pas eu le courage de venir s’expliquer publiquement sur cette embauche.


Et c’est une Colette Caderby - conseillère régionale- visiblement prise au dépourvue - qui a reçu la délégation, conduite par Gilles Leperlier et composée notamment de Jean-Hugues Ratenon (ARCP), Max Banon et Jacky Balmine (CGTR)… "On veut une relance de la procédure d’embauche. Je suis sûr qu’il y a des gens ici qui peuvent occuper ce poste", a indiqué le président de l’AJFER. Deux Réunionnais avaient été auditionnés pour ce poste de directeur de l’Agorah et ont eu une promotion à l’issue de leur entretien. A croire qu’on voulait les écarter d’emblée du poste clé… Mais Mireille Rius, originaire de métropole et en poste en Guyane avant d’être choisie par le jury, connaît-elle les enjeux de la Réunion en matière d’aménagement et d’habitat, comme l’exigeait le recruteur ?


Dans l’entourage de Didier Robert, on continue à affirmer que, dans cette affaire, Fabienne Couapel-Sauret a tout fait à sa tête. Selon des rumeurs qui circulent dans le couloir de la Région, la vice-présidente est un membre de la famille de la nouvelle directrice. "On n’a pas agréé ce recrutement. Le dossier va suivre son cours. Je ne pense pas qu’il y ait un dysfonctionnement entre M.Robert et Mme Couapel", a toutefois indiqué la conseillère régionale. Le conseil régional n’ayant pas donné son agrément, on peut toutefois s’étonner que Mireille Rius ait quand démissionné de son poste en Guyane et pris l’avion pour venir à la Réunion. Avait-elle eu des garanties ? Si oui, de qui ? "On va demander audience au conseil général", a annoncé Gilles Leperlier. L’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à la Réunion a annoncé qu’elle reviendrait à la Région demain pour rencontrer Didier Robert

Juliane Ponin-Ballom - Journal de l'île de la Réunion - 17 avril 2012 - Vidéos disponibles sur le site du JIR

Commenter cet article