Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Nou lé Kapab (AJFER), le collectif GPX 974 Ultramarin et le CREFOM (Conseil représentatif des Français d'outre-mer) se sont réunis ce lundi 18 août 2014 pour aborder la problématique de l'emploi local à quelques jours de la visite de François Hollande.

A l'ordre du jour, la séquence qui sera présidée par le président de la République ce jeudi 21 août à Saint-Joseph sur la régionalisation de l'emploi. Les trois entités font front commun pour plaider en faveur de la mise en place des Critères d'intérêts moraux et matériels (CIMM) dans le processus des mutations de fonctionnaires vers les DOM.

Né dans un DOM, enfants dans les DOM, domicile des parents en DOM... Voilà quelques-uns des 10 critères qui ont été définis pour "clarifier" les mutations des Réunionnais dans leur île. Une bonification a été attribuée à chaque critère dont celui de l'ancienneté de la demande qui ouvre droit à 100 points par année d'ancienneté. Ces critères viennent en complément des critères de rapprochement de conjoint ou autres barèmes existant déjà dans les administrations.

"Ces critères prennent en compte la situation de chacun selon leur situation personnelle et familiale voire professionnelle. Il était important de les définir pour qu’on arrête d’aller mendier, ou de négocier avec un parlementaire ou un syndicat pour espérer peut-être un retour à La Réunion", ajoute Gilles Leperlier.

Pour les trois entités, c’est une suite logique du rapport Lebreton. "Il faut l’égalité des chances face aux mutations et on espère que ces critères seront retenus par le président de la République. C’est un de ses prémices de mettre en place les CIMM du rapport Lebreton", précise le président de Nou Lé Kapab. Cette visite est considéré comme un "signal fort" donné à La Réunion. "Le changement c’est maintenant", lance Gillles Leperlier.

"On attend des mesures fortes pour qu’on puisse avoir des mesures réglementaires ou législatives avant les prochaine mutations pour rassurer les familles", explique Richel Sacri, le délégué régional du CREFOM. François Hollande "vient à mon sens pour donner des signes, un calendrier et donner des indications fortes pour l’avenir", espère-t-il.

"Après le temps des élections, après le temps de la mise en place du rapport Lebreton, il est grand temps aujourd’hui que des propositions concrètes sortent enfin sur la régionalisation de l’emploi. Et qu’enfin le système des mutations si injuste et qui dure depuis des années cesse", conclut Gilles Leperlier.

Ipreunion.com - 18 août 2014

Régionalisation de l'emploi : "Le changement, c'est maintenant"

Commenter cet article