Publié par AJFER - Nou Lé Kapab

Anciennement appelé «Le collectif jeune Nou lé kapab», «Nou Lé Kapab (AJFER)» (Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion) a été créé en juillet 2009, suite aux mouvements du Cospar de 2009. 

Son objectif est de porter la parole de la jeunesse réunionnaise auprès des représentants de l’Etat, des collectivités territoriales et de l'opinion publique, dans un souci d'information, de sensibilisation et d'explication.

Force de proposition, notre organisation a présenté un premier document, contenant un millier de propositions pour la jeunesse réunionnaise. Intitulé « Nou lé kapab ! 1.000 projets pour l’avenir des jeunes réunionnais », ce document  regroupe une analyse de la situation économique et sociale de La Réunion, et tout particulièrement les conditions de vie des jeunes réunionnais. Les 1.000 projets concernent l’éducation, l’emploi, la culture, la santé, le logement, les transports, la vie politique, le pouvoir d’achat, l’action sociale, la société marginalisée, l’écologie et des projets pour un développement harmonieux des hauts.

Dès cette époque, l’organisation posait « La fin d’un modèle » de développement économique et social et la « Priorité à l’embauche des Réunionnais ». Décidé à continuer à militer et mener la lutte pour l’emploi et la formation des jeunes formés à La Réunion, le collectif se structure et devient l’« Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion » (AJFER), dans le cadre du mouvement politique L’Alliance, présidé par Paul Vergès. L’AJFER est officiellement créée le 15 octobre 2009, l’organisation devient une association de loi 1901.

Par la suite, un document a été présenté lors du Festival International de la Jeunesse Réunionnaise, le 14 juillet 2011, organisé dans le cadre de l'Année Internationale de la Jeunesse des Nations Unies. La Réunion de demain dépendra de sa croissance démographique et notamment la perspective du million d’habitants d'ici 2025. Notre projet s'est construit autour de ce fil conducteur sans se détacher des enjeux actuels. Huit questions ont été posé, réunionnant pour chacune un constat de la situation et une série de propositions: comment se nourrir?, comment se loger?, comment se déplacer?, comment s'éduquer?, comment travailler?, comment s’épanouir?, comment gouverner? et comment agir avec le monde ? 

Deux ans plus tard, Nou Lé Kapab (AJFER) organise un rassemblement autour de la Priorité à l'embauche des Réunionnais, qui n'est désormais plus un slogan mais une proposition, accompagnée de plusieurs mesures destinées à prioriser les réunionnais(e)s dans l'emploi à La Réunion. Un Manifeste pour la Priorité à l'embauche des Réunionnais est déposé en préfecture avec une pétition adoptant ce manifeste. La pétition a réunit plus de 250 signatures, le 20 mai 2013. 

L’association se reconnaît dans les valeurs de responsabilité, de respect et de solidarité, selon les statuts de l’assemblée générale du 15 juillet 2010. L’association « Nou Lé Kapab (AJFER) » (Alliance des Jeunes pour la Formation et l'Emploi à La Réunion) a pour but de permettre aux jeunes de prendre leur place dans la société et surtout dans l’action politique au service du développement et l’aménagement durable du territoire de La Réunion. Pour atteindre ces buts, Nou Lé Kapab (AJFER) :

  • élabore une analyse de la situation économique, sociale et politique de La Réunion.
  • regroupe toutes les personnes ayant la volonté de contribuer et de participer, chacune selon leurs compétences, à l’enrichissement du débat politique et/ou citoyen dans tous les domaines : le développement, l’aménagement, l’environnement, l’épanouissement, le logement, la culture, l’emploi, la formation, la citoyenneté, …
  • exprime la position des adhérents sur tous les problèmes liés à tous les domaines cités précédemment
  • s’efforce de mettre en place des actions pour faire aboutir les propositions des adhérents, définies par les instances délibératives de l’association 
  • s’engage à mettre en place des actions pour le développement de l’organisation sur toute l’île.
  • recherche tous les moyens légaux aussi bien matériels que financiers, pour permettre le développement de nos activités 

Pour mener à bien ses activités, Nou Lé Kapab (AJFER) utilise plusieurs moyens :

  • des publications, des cours, des conférences, des réunions de travail ;
  • l’organisation de manifestations et toute initiative pouvant aider à la réalisation de l’objet de l’association ;
  • la vente permanente ou occasionnelle de tous produits ou services entrant dans le cadre de son objet ou susceptible de contribuer à sa réalisation ;
  • l’accompagnement de la population et des adhérents dans leurs différentes démarches du quotidien.
Présentation de Nou Lé Kapab (AJFER)

Commenter cet article